Les 8 phrases que les commerciaux ne veulent plus entendre de la part de leurs managers !

Bosser dans la vente implique beaucoup de pression :  celle exercée par les clients, celle de la direction et celle que nous, les commerciaux, nous mettons nous-mêmes pour réussir. Alors, oui, il y a des choses que nous n’avons pas envie d’entendre.  

Bien sûr, la majorité des managers sont des leaders professionnels qui font de leur mieux pour conduire leur équipe de vente à la victoire. Mais il y a aussi beaucoup de directeurs commerciaux qui n’appartiennent pas à cette catégorie et qui ajoutent une pression supplémentaire inutile à leur équipe en leur disant des choses comme ….

  1. « Quand j’étais sur le terrain … »

Les histoires de vente peuvent parfois être amusantes, mais pas quand elle viennent de votre manager qui n’a pas mis les pieds sur le terrain depuis la fin des années 1980. Il y a beaucoup de directeurs de ventes qui étaient autrefois d’excellents commerciaux et quelques-uns qui n’étaient jamais très bons. Être un bon commercial ne garantit pas que vous serez un grand manager, et inversement : un directeur des ventes n’a pas forcément été un bon commercial . Mais il n’y a rien de plus ennuyeux que d’obtenir des conseils de quelqu’un dont la réputation commerciale est discutable.

  1. « C’est comme ça que nous avons toujours fait »

Les grands sales managers sont ouverts aux nouvelles idées et n’hésitent pas à essayer une nouvelle approche pour voir si elle peut être efficace. Dans le monde actuel, il devient plus important que jamais de profiter des technologies et des nouvelles tendances pour réussir dans les ventes. Si un directeur des ventes est coincé dans le passé et peu disposé à regarder ses processus de façon critique, parce que c’est la façon dont «les choses ont toujours été faites », alors il est très probable qu’il finira dépassé par son équipe qui, elle, saura s’adapter.

  1. « Ca vient de la direction. »

Un bon manager prendra la pression d’en haut mais saura la gérer efficacement pour que son équipe donne le meilleur d’elle même. Un mauvais manager prend la pression du dessus et fait en sorte de la répercuter autant que possible sur son équipe qui se voit infligée ainsi une double pression. Si votre manager ne veut pas prendre ses responsabilités et se considère seulement comme un intermédiaire, alors vous n’avez pas vraiment de leader, vous avez juste un « messager » qui guide votre équipe.

  1. « Nous programmerons une autre réunion pour en discuter … »

Certaines réunions sont importantes, mais beaucoup ne le sont pas. Vendre est une profession qui prend du temps et tout le temps qui est consacré à quoi que ce soit d’autre que prospecter et closer des affaires est généralement une perte de temps. Les réunions doivent donc se concentrer uniquement sur les questions les plus importantes pour être productives, et elles doivent être rares. Les directeurs des ventes qui tirent constamment les commerciaux  de leur bureau pour les mettre dans une salle de conférence pendant des heures se tirent une balle dans le pied.

  1. « Lâchez ce que vous êtes en train de faire et mettez à jour le système. »

Tout comme pour les réunions, la mise à jour de la paperasse administrative et la saisie manuelle des données dans le CRM est importante, mais pas aussi importante que de closer un deal. Un processus organisé et systématisé permet à l’entreprise et à l’équipe de vente de travailler efficacement, mais pas quand il s’agit de satisfaire des clients ou de générer une nouvelle affaire. Un mauvais manager vous fera arrêter tout ce que vous faites pour mettre à jour la paperasse et les systèmes, un bon vous dira de le faire après avoir bouclé avec un prospect, confiant que vous le ferez.

  1. « Qu’est-ce que vous avez à faire aujourd’hui? »

Ok, il est compréhensible qu’un directeur des ventes se tienne au courant de l’avancée des pipelines de ses commerciaux, mais s’il cherche à obtenir cette même information, jour après jour, cela devient vite épuisant. Il est très rare que ces informations servent à donner des conseils ou faire avancer un dossier : généralement il ne sert qu’à cocher une case. C’est normal pour un manager de poser cette question, mais on peut comprendre que les commerciaux en aient marre de l’entendre !

  1. «Prendre du temps libre c’est pour les faibles. »

Travailler dur est très important. Mais vous brûler est contre-productif et ne vous mènera pas au succès. Sauter le déjeuner, ne pas dormir et ne pas prendre de vacances n’est pas seulement dépassé : il a été scientifiquement prouvé que cela pouvait être préjudiciable à la performance d’un employé. Les grands managers savent qu’ils peuvent obtenir plus de productivité d’un commercial bien reposé et heureux, tandis que les mauvais managers sont bloqués dans le passé et veillent à ce que vous brûliez le plus rapidement possible pour des  gains à court terme.

8. «Ne perdez pas de temps avec My Lead Corner. »

Vous détectez régulièrement, au cours de vos prospections, des opportunités sur lesquelles vous ne pouvez vous positionner, à votre grand regret car vous avez travaillé d’arrache-pied pour … rien.

Un grand manager vous permettra d’évacuer cette frustration en vous incitant à poster ces opportunités inexploitables sur My Lead Corner, pour les monétiser en opportunités exploitables ou en cadeaux de valeur. Curieux, curieuse ? Inscrivez-vous ici, c’est gratuit.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s